Écologie industrielle et territoriale

L’écologie industrielle et territoriale (EIT) est un des axes de l’économie circulaire pour optimiser l’utilisation des ressources (eau, matières premières, énergie …).  Et aujourd’hui, de nombreuses démarches émergent sur les territoires. 

Sommaire du dossier

L’écologie industrielle et territoriale (EIT)

Port autonome de Strasbourg

L’écologie industrielle et territoriale (EIT), dénommée aussi symbiose industrielle, repose sur un mode d’organisation inter-entreprises par des échanges de flux ou une mutualisation de besoins.

Elle peut se traduire par exemple par :

  • la valorisation ou l’échange de flux industriels (vapeur, eaux industrielles, déchets et coproduits…) ;
  • la mutualisation de services (achats groupés, logistique commune, gestion collective des déchets, plans de déplacements inter-entreprises, crèche, conciergerie d’entreprises, gardiennage,…) ;
  • le partage d’équipements ou d’infrastructures (réseaux de chaleur, station d’épuration, chaufferie, méthaniseur, parcs de stationnement, lieu de réunion, emplois en temps partagés,…) ;
  • la création de nouvelles activités (activités nécessaires à la valorisation des sous-produits, structuration de filières,…).

Cette démarche peut être menée à l’échelle d’une zone d’activité, d’un territoire ou simplement entre deux entreprises.

En France, près de 70 démarches ont été recensées par l’association OREE en 2015, certaines sont pérennes depuis plusieurs années, la majorité sont des démarches récentes. Sur le Grand Est, on compte 9 démarches territoriales engagées en 2016  dont 8 en coopération avec l’ADEME.

Les bénéfices économiques, sociaux et environnementaux de l’EIT représentent des enjeux forts pour les entreprises et les collectivités.
Pour les acteurs économiques, l’intérêt réside notamment dans l’amélioration de la compétitivité par la réduction des coûts (matières premières, services, achats groupés) et la connaissance des acteurs de proximité permettant les échanges. C’est également une organisation innovante qui permet d’améliorer l’image de l’entreprise.

Pour les collectivités, la démarche d’EIT est une opportunité pour améliorer l’attractivité du territoire et développer ou consolider les activités et emplois locaux.

Quelques facteurs de réussite :

  • Connection d’un nombre suffisant d’établissements ;
  • Confidentialité des données ;
  • Proximité pour le transport des flux ;
  • Fiabilité de la disponibilité des ressources mutualisées ; 
  • Présence d’acteur d’animation et de médiation ;
  • Engagement des acteurs territoriaux ;
  • Mise en place d’une gouvernance.

Quelques documents de référence