Lutte contre la précarité énergétique

Rénovation énergétique de l'habitat

Le plan de rénovation énergétique de l’habitat concerne :

  • 380 000 logements privés, dont 50 000 logements occupés par des habitants en situation de précarité ;
  • 120 000 logements sociaux.

Il vise avant tout à :

  • lutter contre la précarité énergétique ;
  • informer et orienter les particuliers sur les possibilités de rénovation de leurs logements ;
  • structurer la filière économique de la rénovation qui est fortement créatrice d’emplois.

L’Agence nationale de l’habitat (ANAH), ainsi que ses opérateurs en région, est une agence à vocation sociale dédiée à l’amélioration de l’habitat en attribuant des aides aux ménages propriétaires (sous condition de ressources) et aux bailleurs.

De son côté, l’ADEME est notamment mobilisé à l’échelle nationale en tant que membre de l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE).

Elle accompagne également le Réseau des acteurs de la pauvreté et de la précarité énergétique dans le logement (RAPPEL).

De par son expertise technique et sa compétence en ingénierie pédagogique, l’ADEME accompagne les acteurs en charge de lutter contre la précarité énergétique via deux formations :

Depuis mars 2016, la signature d’un accord-cadre ADEME/ANAH renforce leur collaboration pour atteindre l’objectif de 500 000 rénovations/an fixé par l’État.

La notion de précarité a été définie dans la loi Transition énergétique et croissance verte (TECV) de 2015. Grâce à l’Observatoire national de la précarité énergétique, des études et enquêtes nationales sont désormais réalisées pour mieux définir et comprendre la notion de précarité énergétique et ses impacts sociaux et sanitaires.

À l’échelle du territoire lorrain, l’étude réalisée en 2014 par la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) a permis de déterminer la consommation énergétique et le profil du parc résidentiel (type, nombre, source d’énergie, facture) de chaque intercommunalité. Cet état des lieux a vocation à être étendu à l’ensemble de la Région Grand Est en 2017.

À cette échelle, l’ADEME contribue :

  • à intégrer cette problématique au travers des relais qu’elle anime : Espace INFO→ÉNERGIE (EIE), Plateforme territoriale de la rénovation énergétique de l’habitat (PTRE). Des actions peuvent associés les EIE et PTRE : mission de service civique au sein de quartiers « Médiaterre » piloté par Unis Cités, Services locaux d’intervention pour la maîtrise de l’énergie (SLIME) portés par le CLER (éligible au Certficat d’économie d’énergie [CEE]), création et animation d’appartement pédagogiques…
    Quelques projets exemplaires ont été portés par ces réseaux :
    • le déploiement du défi Familles à énergie positive (FAEP) crée par Prioriterre : challenge de familles ayant pour objectif de réduire de -8 % leur consommation énergétique (ouvert de octobre N à mai N+1),
    • le guide « précarité énergétique : comment repérer et agir » à destination des travailleurs sociaux établi par les EIE en partenariat avec les 4 CD lorrains ;
  • à relayer les modules de formation sur la précarité énergétique.

Quelques documents de référence