Évitement et valorisation des biodéchets

La valorisation organique de la fraction organique des biodéchets est une solution de bon sens puisqu’elle est une ressource pour les sols appauvris en humus. Elle concerne les déchets alimentaires de production, de distribution, de cuisine et de table ainsi que des déchets verts.

En amont, les actions d’évitement comme la lutte contre les pertes et gaspillages alimentaires, la gestion différentiée des espaces verts, le jardinage au naturel et la prévention qualitative des produits agropharmaceutiques sont autant d’actions permettant de diminuer les flux à traiter.

En aval, la Loi anti gaspillage pour une économie circulaire (LAGEC) impose à tous les producteurs de biodéchets une échéance de généralisation du tri à la source des biodéchets au 31/12/2023.
La gestion de proximité et la collecte séparée forment les deux moyens du tri à la source. Le compostage et la méthanisation forment les deux moyens de traitement des biodéchets collectés.

Sommaire du dossier

L’ADEME vous accompagne

Sont concernés :

  • la caractérisation de la composition des ordures ménagères ;
  • les études et investissements en lien avec la lutte contre le gaspillage alimentaire ;
  • les études d’optimisation et de mise en place d’une collecte de biodéchets ;
  • via l’appel à projets GEBIODEC, les dépenses de mise en œuvre des actions d’évitement et de tri à la souces des biodéchets ménagers et assimilés ;
  • des animateurs de terrain des Établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) lauréats de l’appel à projets GEBIODEC.

Le réseau de plateformes de compostage du Grand Est est dense et suffisant moyennant des adaptations aux biodéchets à traiter (désemballage/hygiènisation) pour les besoins actuels. Les installations de méthanisation sont aussi suceptibles de prendre en charge les flux méthanogènes.

  • les études d’optimisation et de faisabilité d’une nouvelle installation de valorisation ;
  • les investissements permettant la préparation au traitement de certains flux de biodéchets comme le désemballage et l’hygiénisation.